Formations

Brevet National de Sécurité et de Sauvetage Aquatique (BNSSA)

Passer son bnssa à Nice


    L'association Secourisme Pour Tous en partenariat avec la Préfecture,
    organise les formations au BNSSA.
    (nombre de places limitées à 30)
    Prochaine session :
    - ouverture des inscriptions : 10/06/2017
    - Début de session : 12/09/2017
    - Date de l'examen final : 21 et 22/12/2017
Objectifs :
Savoir surveiller une zone de baignade, en observant particulièrement les comportements des individus, et en essayant d'anticiper les dérives. Tous ceux-ci dans le but de pouvoir intervenir rapidement et efficacement dans les cas de noyade, sans mettre en danger sa vie ni celle des autres. Prévenir les usagers des risques de la baignade par une information explicite, et des conditions météorologiques permettant ou non la baignade.

Public visé et prérequis :
Toute personne désirant être affectée à la sécurité et la surveillance : - principalement des zones de baignade aménagées d'accès public et gratuit, en bord de mer ou près des plans d'eau, - à titre dérogatoire et secondaire, d'un établissement d'accès payant (piscine).

Pré requis :

  • Être âgé de 17 ans révolus au jour de l'examen
  • Être titulaire du PSE1 ou du PSE2
  • Être reconnu apte médicalement

Programme de la formation :

  • Théorie et réglementation : surveillance et responsabilités, les lieux de surveillance, la réglementation nautique, la prévention des noyades, l'organisation des secours, le vent et la mer.
  • Techniques de sauvetage aquatique : approche du noyé, prise de la victime au fond, remontée à la surface, maintien de la victime, remorquage, sortie de l'eau, parades aux prises du noyé.
  • Durée de la formation initiale : environ 120h (35 h de formation PSE, 14h de cours de réglementation et 72h de formation en piscine)
  • Durée du Recyclage : 72h de formation en piscine + recyclage PSE si nécessaire.

Méthode pédagogique et certification :
La formation est dispensée par des BEESAN. Un examen en fin de formation permet d'obtenir ou non le statut de nageur sauveteur. Celui-ci se compose d'épreuve nautique, de secourisme et de réglementation.

Détails des épreuves :
Les épreuves du BNSSA ont été modifiées par l'arrêté du 22 juin 2011. Pour pouvoir se présenter à l'examen, le candidat doit être titulaire du certificat de compétences de secouriste appelé "premiers secours en équipe de niveau 1" (PSE1). Il doit réussir les 4 épreuves suivantes mentionnées ci-dessous.
Pour conserver la validité de ce diplôme, il faudra ensuite repasser tous les 5 ans un examen d'aptitude comprenant la première et la troisième épreuve.

  • Epreuve n°1 : Parcours de sauvetage aquatique
    Temps limite : 2 min 40 (3 min s'il s'agit d'un examen de prolongation)
    Matériel : Aucun, pas de lunettes ni de pince-nez
    Il s'agit d'un parcours continu de 100 mètres composé de :
    • Un départ du bord du bassin ou d'un plot de départ, suivi de 25 mètres nage libre en surface.
    • Deux fois 25 mètres comprenant à chaque fois 15 mètres en apnée.
    • Un plongeon canard et la recherche d'un mannequin situé à une profondeur comprise entre 1,80 et 3,70 mètres
    • Le remorquage de ce même mannequin sur 25 mètres en gardant la "face visage" hors de l'eau

  • Epreuve n°2 : Sauvetage avec palmes
    Temps limite : 4 min 20
    Matériel : Palmes, masque et tuba
    Il s'agit d'un parcours continu de 250 mètres.
    • Après le signal du départ, le candidat s'équipe de ses palmes, son masque et son tuba, dans ou hors de l'eau, il parcourt 200 mètres nage libre.
    • Récupère un mannequin situé à une profondeur comprise entre 1,80 et 3,70 mètres
    • Le remorquage de ce même mannequin sur 50 mètres en gardant la "face visage" hors de l'eau
    Le candidat doit impérativement utiliser le matériel (palmes, masque et tuba) lors des 200 premiers mètres. En cas de problème dans son utilisation, il doit le remettre en place sans prendre appui. Pour le remorquage il est possible de ne plus utiliser le tuba et le masque.

  • Epreuve n°3 : Secours à une "vraie" victime
    Temps limite : Pas de temps limite, le jury apprécie la prestation du candidat.
    Matériel : épreuve effectuée habillé (short et tee-shirt) sans lunettes ni pince-nez.
    Un examinateur simule une détresse à une distance comprise entre 15 et 25 mètres du bord. Simulant la panique, il saisira le sauveteur qui approche.

    Le candidat :
    • Nage vers la victime
    • Se dégage de sa prise
    • Transporte la victime en sécurité vers le bord et la rassure pendant le trajet
    • Sort la victime de l'eau par le bord du bassin, sans utiliser les échelles ou tout autre moyen matériel
    • Sécurise la victime sur le bord et effectue une vérification des fonctions vitales
    Le candidat explique ensuite sa démarche au jury.

  • Epreuve n°4 : Epreuve théorique (QCM)
    Il s'agit d'un questionnaire à choix multiples composé de 40 questions. Pour chaque question, 3 à 5 réponses sont proposées et une ou plusieurs sont justes. Le candidat marque un point lorsqu'il a coché toutes les bonnes réponses et aucune mauvaise sur une question. Aucun point n'est retiré en cas de mauvaise réponse. Le candidat réussi l'épreuve s'il marque au moins 30 points.

    D'après l'arrêté du 22 juin 2011, voici l'ensemble des sujets qui peuvent être abordés lors de ce QCM:
    • Secourisme
    • Aspects juridiques et réglementaires concernant la sécurité et le sauvetage aquatique
    • Textes sur l'organisation et la sécurité des lieux de baignade
    • Signalisation d'un poste de secours
    • Signalisation des aides et matérialisation des lieux de baignade
    • Balisage
    • Règlements sur la conduite des embarcations et la pratique des sports nautiques et subaquatiques dans la zone littorale
    • Organisation des secours
    • Dispositions matérielles d'organisation et d'activation des postes de secours
    • Mise en oeuvre des moyens d'alerte
    • Connaissance et diffusion des informations météorologiques
    • Observations du champ de surveillance, diffusion des incidents, modalités d'alerte du poste de secours
    • Connaissance de l'organisation des structures publiques de secours, conduite à tenir en cas d'accident
    • Mesures conservatoires
    • Premiers soins d'urgence
    • Alerte des secours publics
    • Mise en œuvre de moyens supplémentaires de secours.

Avant de vous inscrire, il est important de nous contacter grâce au formulaire de contact ici afin de connaitre tous les renseignements sur les activités et surtout pour connaitre les places disponibles.